Patrice Lamare

Patrice Lamare sera sur le stand de la librairie Hors Circuit durant les deux jours de la convention. Il dédicacera son nouveau livre « Les Lolitas : au-delà du miroir » (éditions Rouge Profond).

lamare

En 2001 Patrice Lamare publiait à La Musardine Les Lolitas, des nymphettes aux guerrières. Ce panorama montrait la vivacité du phénomène dans tous les domaines du champ culturel. Aujourd’hui, la lolita, ce « démon immortel travesti en fillette de douze ans », pour reprendre les mots de Vladimir Nabokov, est toujours bien vivante, reine de territoires réels, fantasmés et imaginaires que nos sociétés se déclarant bien pensantes redoutent de traverser.

Tout en revenant aux sources (Lewis Carroll, Balthus, Gainsbourg, Shirley Temple, les lolitas japonaises…), Patrice Lamare parcourt les différents champs artistiques et médiatiques (photo, cinéma, télévision, musique, manga, littérature, mode – cosplay et défilés…) et dresse le portrait des nouvelles figures venues remplacer les Sailor Moon, Mathilda (Natalie Portman) dans Léon, Brooke Shields, et autres Vanessa Paradis.
Son abécédaire montre comment le mythe s’est répandu mondialement, décomposant plus que jamais le temps en une multiplicité de désirs. Mythe tour à tour récupéré, déformé, transfiguré, qui permet de mettre en perspective en l’intensifiant les questionnements sur la place de l’enfant dans notre quotidien et de ses rapports avec les adultes. Dans un ouvrage tout en couleurs et très richement illustré. La lolita est partout, mais qui est-elle vraiment ?

Patrice Lamare, activiste culturel, a traversé, et continue de le faire, tous les grands mouvements qui ont passionné la jeunesse au sens large de ces quarante dernières années : punk, gore, manga, radios libres, fanzinat. Créateur de magazines et de labels de disques cultes (New Wave, Offrande, Celia…), il a également publié plusieurs romans de genre (La Galerie des horreurs en 1987 dans la collection « Gore » du Fleuve Noir, Les Griffes de sang en 2009 dans la collection « Vertiges » de Tabou), des contes, des essais, notamment «Vivre pas survivre», parcours dans les années punk, en 2007 aux éditions du Yunnan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s